Dans quelle ville investir en loi Pinel ?

Si vous payez des impôts sur le revenu, vous avez donc fait le choix de vous constituer un patrimoine immobilier sous couvert de la loi Pinel. La fameuse “carotte fiscale” qu’elle promet étant attractive, il n’y a aucune raison de s’en priver. Maintenant que vous êtes convaincu de l’intérêt du dispositif, vous aimeriez savoir dans quelle ville investir…

Bien choisir votre investissement immobilier

Même s’il s’agit d’un investissement immobilier en loi Pinel, le principe de choix de la ville dans laquelle vous devez acheter le logement reste identique au raisonnement que vous suivriez en dehors de ce dispositif. Cela sous-entend que vous devez prendre en compte deux critères importants pour faire votre choix.

La location de votre logement

Si vous ne parvenez pas à louer au moins 11 mois par an votre bien immobilier, peut-être que cela représentera un manque à gagner important. Par conséquent, vous pourriez avoir du mal à rembourser votre prêt immobilier. De ce fait, il est important d’acheter un appartement ou une maison qui se loue bien, c’est-à-dire dans une ville et dans un quartier où il y a une forte demande locative.

La revente ultérieure de votre logement

Si vous n’y pensez pas forcément au moment de l’achat pour lequel votre stratégie d’investissement est basée sur le long terme, il est tout de même important de vous renseigner avant de prendre votre décision sur le délai moyen de vente des biens immobiliers dans la zone qui vous intéresse. Pour obtenir ce genre d’information, il n’y a rien de mieux que de discuter avec les gardiens de résidences ainsi qu’avec les agents immobiliers.

Concrètement, dans quelle ville investir ?

La loi Pinel précise que la défiscalisation promise aux investisseurs ne peut se faire que sous certaines conditions. Pour la partie géographique, le gouvernement a défini 4 zones d’investissement qui sont toutes intéressantes puisqu’elles répondent aux critères de sélection d’un bien locatif (la location et la revente faciles) :

Zone A : L’Île de France, la Côte d’Azur, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier et la partie française de l’agglomération genevoise.

Zone Abis : Paris ainsi que ses 29 communes environnantes.

Zone B1 : La totalité des métropoles de plus de 250.000 habitants, la grande couronne parisienne, et quelques villes où les prix de l’immobilier sont élevés (Bayonne, Saint-Malo, La Rochelle, Annecy, Chambéry, Cluses, la Corse ainsi que les autres îles non reliées au continent, mais aussi les départements d’outre-mer).

Zone B2 : Les villes de plus de 50.000 habitants et celles ayant obtenu un agrément spécial de la part de la Préfecture.

L’investissement immobilier dans la zone B1 et plus particulièrement sur l’île de la Réunion

Si une parenthèse est faite spécifiquement sur ce département d’Outre-Mer qu’est la Réunion, c’est parce qu’il fait partie des secteurs les plus rémunérateurs en matière d’investissement immobilier. Saint-Leu, Saint-Paul et Saint-Pierre sont par exemple des villes très recherchées par la population. Cela peut paraître déroutant d’acheter un bien à plusieurs milliers de kilomètres de  chez soi, même si ce n’est pas pour y vivre mais bien pour le louer et en retirer un revenu foncier. Cependant la Réunion est actuellement un marché très attractif car le nombre de logements disponibles est très insuffisant comparé à la croissance démographique prévue pour au moins les 30 prochaines années. Se rapprocher d’un courtier immobilier à la Réunion qui dispose d’une agence sur place devient alors un atout et permet de réaliser une opération immobilière sereine. Elle apporte son savoir-faire local et fait profiter à l’investisseur de son portefeuilles de professionnels. Trouver le bien, le négocier au juste prix, obtenir une offre de prêt et mandater une agence de gestion locative devient aussi facile qu’en métropole.

L’État souhaitant augmenter le nombre de logements là où ils sont trop peu nombreux eu égard au nombre d’habitants, ces 4 zones sont donc parfaites pour investir dans un bien immobilier en vue de le louer. Ce sont pour la grande majorité des communes dynamiques sur le plan économique ou estudiantin. Dans ce dernier cas, il faudra prendre en compte dans votre calcul de rentabilité le changement de locataire assez fréquemment (généralement une fois par an ou tous les deux ans).

Le choix de la ville pour acheter un bien immobilier dans le but de le louer en loi Pinel est un atout puisque les zones prévues correspondent tout à fait aux critères de sélection d’un logement.